[Quand je me deux] Partition sur un poème de Valérie Rouzeau
Valérie Rouzeau, née à Cosne-sur-Loire, le 22 août 1967, dans une famille de récupérateurs du Cher, est l’une des poètes françaises les plus importantes de ce début du XXIème siècle.
Il arrive parfois que la poésie s’incarne, se fasse chair et sang. C’est le cas avec Valérie Rouzeau qui a publié son premier livre de poésie à 22 ans. Depuis le poème et la traduction (Sylvia Plath, William Carlos Williams) constituent sa respiration. Tout entière faite de la poésie (autant la sienne que celle des autres qu’elle lit volontiers), Valérie Rouzeau s’est fait connaître avec Pas revoir, splendide livre de deuil sur la mort du père. Auteur de plus de vingt ouvrages, elle a aussi écrit quelques chansons pour le groupe Indochine.
Valérie Rouzeau jouit dans le monde poétique d’aujourd’hui, d’une aura tout particulière. Reconnue par ses pairs comme une inventrice talentueuse, elle l’est aussi par un public plus modeste et plus jeune. Celui des établissements scolaires et des centres culturels de banlieue.
C’est que Valérie Rouzeau, issue d’une famille peu ordinaire de ferrailleurs, vit et écrit en banlieue. Elle en parle le langage rude et râpeux, convertit en écriture ses idiomes et ses images. Mais pas seulement. Ses études littéraires de traductrice (elle est la traductrice de Sylvia Plath, de Ted Hughes et de William Carlos Williams) l’ont conduite à décortiquer la langue et Valérie Rouzeau détourne volontiers les expressions toutes faites pour leur redonner sens et vitalité. Un sens qui a à voir avec l’enfance et la mort, l’amitié et la vie, l’amour et le rien. Les pirouettes de langage, les jeux « à cloche-pied » se muent en images-choc de la vérité. Ce qui donne à la poésie de Valérie Rouzeau son rythme accéléré et sa force coup-de-poing. Une écriture originale dans le paysage poétique actuel, où la rencontre inattendue entre le surréel du quotidien et la distanciation gouailleuse face à elle-même, crée sans cesse la surprise. Entre tendresse et drôlerie.
Valérie Rouzeau vit de sa poésie et des nombreuses activités et prestations qu’elle donne autour de la poésie. Ateliers d’écriture, lectures publiques, rencontres et entretiens, direction de revues poétiques.
Parmi ses ouvrages les plus récents figurent :
• Pas revoir, Le Dé bleu, 1999 ; rééd. 2000, 2002 et 2003.
Prix des Découvreurs 2000 [réédition 2010, aux Éditions de La Table Ronde,dans la collection de poche « La petite vermillon »
• Neige rien, Unes, 2000 [rééd. 2010 dans la collection « La petite vermillon »
• Va où, Le Temps qu’il fait. Prix Tristan Tzara, 2002 ; réimpression en 2009
• Kékszakállū, Les Faunes éditeurs, 2004
• Récipients d’Air, Le Temps qu’il fait, 2005
• Apothicaria, Éditions Wigwam, 2007. Prix des Explorateurs 2009
• Gue digue don, éditions de la Goulotte, 2007. Illustrations de Claude Stassart-Springer
• Mange matin, L’Idée Bleue, 2008
• Quand je me deux, Le Temps qu’il fait, 2009
• Je comme, éditions de la Goulotte, 2010. Illustrations de Claude Stassart-Springer
• Vrouz, Poésie, La Table Ronde, 2012
Extrait de « Quand je me deux » éd. Le Temps qu’il fait, 2009

Trouvé dans une flaque d’eau de quoi infiniment
Passio passionnément longuement spéculer
Rien de spectaculaire une feuille rongée au fond
Rouge dessus la boue noire et ma tête telle une trogne
Réfléchie tel un arbre découpé sur le ciel
A la surface de l’eau de la flache spéculaire
Ma tête qui comprenait le vent les cumulus
L’ œil coulant au soleil suspendu sans rayons
Pareil qu’une lune toute rouge qu’une peine très ancienne 
fonde
Et encore autre chose depuis cette morte feuille
Une vieille main sur mon front rayé une main d’aïeule
Cette vieille sempiternelle main-là par temps de chien
L’asile est lunatique comme la pluie et l’amour
Tout passe par la fenêtre un chat un philosophe
Un unidentified flying object un jour
Un jour une nuit un jour que le téléphone sonne
Par la fenêtre sonne par la fenêtre dégage
Assez légèrement pour cueillir ce nuage.

Source : Blog Terre de femmes

Le spectacle « Quand je me deux » de la Cie AK Entrepôt est présenté au Théâtre Massalia du 20 au 22 décembre 2012

4.12.2012
 

.