[Le Petit Bain] Thomas Gornet, Marie Nimier, Alexandra Lazarescou, trois auteurs pour faire vivre le spectacle après la représentation

Johanny Bert a imaginé le spectacle Le Petit Bain d’abord sans mots avec des pensées, des souvenirs, des sensations personnelles à destination des jeunes spectateurs qui viennent au théâtre pour la première fois, mais également pour les adultes qui les accompagnent. Alors, il a demandé à trois auteurs d’écrire trois histoires à partir des éléments du spectacle.
Ces trois histoires sont offertes aux spectateurs à la fin du spectacle. Trois histoires comme trois points de vue de spectateurs qui ont bouillonnés chacun dans leurs coins pour donner le signe qu’au théâtre chaque spectateur n’a pas vu la même chose, s’est raconté une histoire en fonction de son propre vécu, et c’est ce qui est passionnant. Trois textes pour créer un dialogue entre l’adulte et l’enfant, entre les mots et les souvenirs du spectacle, à l’âge où l’on raconte des histoires aux petits après le bain.
Une démarche profondément saxifrages!! On adore!

Thomas Gornet est très souvent comédien, parfois metteur en scène et de plus en plus auteur de textes (romans et théâtre) en direction non-exclusive de la jeunesse. Il aime y raconter le monde à hauteur d’enfant ou d’adolescent, quand le monde des adultes paraît parfois si étranger.Il a également le souci de permettre au public et aux lecteurs et lectrices, quelque soit leur âge, de s’ouvrir aux autres et à leurs différences. C’est ainsi qu’il a par exemple écrit « L’œil de l’ornithorynque » (1999- un enfant coincé dans un corps d’enfant), « Qui suis-je? » (2006 – un collégien découvrant son amour pour un camarade de classe). Ses romans sont publiés aux Editions du Rouergue et à L’Ecole des loisirs.

Marie Nimier est un écrivain sédentaire qui bouge beaucoup. Auteur de treize romans, dont « La Reine du Silence » (Prix Médicis 2004) et « La Plage » (janvier 2016),et de chansons (pour Jean Guidoni, Juliette Greco, Artmengo, Clarika, Maurane, Enzo Enzo, Eddy Mitchell…) Pour la scène, elle signe »A quoi tu penses? » avec le chorégraphe Dominique Boivin (Chaillot 2007), elle crée avec Karelle Prugnaud « Pour en finir avec Blanche Neige », ainsi que « La confusion » et « Noël revient tous les ans » (Théâtre du Rond Point – Paris). Ses textes de théâtre sont publiés aux 2ditions Actes sud papier, et tous ses romans chez Gallimard. Elle écrit également des pièces et albums pour la jeunesse, dont « Les trois sœurs casseroles », et « La Kangouroute » , et en 2016 « Au bonheur des Lapins » (Albin Jeunesse).

Alexandra Lazarescou est autrice, dramaturge et traductrice. Suite à l’obtention d’un Master 2 en philosophie de l’art à la Sorbonne, elle intègre le département d’écriture dramatique de l’E.N.S.A.T.T. Elle a été l’assistante à la dramaturgie au TNP sur « Par-dessus Nord » de Michel Vinaver, mise en scène par Christian Schiaretti, puis elle a travaillé avec le réalisateur français Jean Jacques Beineix pour des projets de film documentaire et de théâtre. En 2012, son texte « Bec Kosmos » reçoit les « Encouragements » du Centre National du Théâtre. En 2013, sa traduction d' »Antidote » de Nicoleta Esinencu reçoit l’Aide à la création du Centre National du Théâtre. Elle a déjà traduit Mihaela Michailov, Nicoleta Esinencu et Gianna Carbunariu, textes publiés aux éditions des Solitaires Intempestifs et Actes Sud-Papiers.

 

 

 

17.10.2017
 

.