[Le Petit Bain] du Théâtre de la Matière

Tout comme le Théâtre d’Objet, le Théâtre de la Matière s’inscrit dans le Théâtre de Figures. C’est une forme dérivée du Théâtre de Marionnettes. Le Théâtre de la Matière est un théâtre fondé sur un matériau informe qui prend forme au cours du spectacle comme l’argile dans Mottes de la Cie le Poisson Soluble, dans Nao Nao de la Cie Le Vent des Forges, dans Géologie d’une fable du collectif Kahraba,  la cire dans Wax de Renaud Herbin, ou encore le papier dans Krafff du Théâtre de Romette ou dans Ce qui nous vient de loin, c’est la curiosité pour le monde du Théâtre de Cuisine.
Johanny Bert a choisi  la mousse de bain pour Le Petit bain. La mousse de bain est protagoniste au même titre que le danseur avec lequel elle joue. Car la matière joue un rôle:

« Etant donné que l’image dans le Théâtre de Figures est divisée, le sujet scénique peut choisir librement d’apparaître dans un rôle ou en dehors du rôle. Cependant, c’est un fait que l’image est contradictoire, et que cette formidable liberté peut être perçue comme étant à la fois fonctionnelle et créatrice, ce Théâtre de Figures à retroaction permet aux spectateurs de participer à un acte de création formidable: le comportement du comédien se transforme en matière, la matière commence à agir. Les objets deviennent des acteurs. Celui qui joue et son rôle, le sujet et l’objet, constitue la synthèse suprême, dialectique, d’un spectacle commun. »
in Petit organon pour la marionnettes – Annie Gilles – CDDP Charleville Mézières 1976

 

Ce que dit Johanny Bert  du rapport à la matière dans Le Petit Bain:

« L’écriture du spectacle est liée à une divagation assumée, une rêverie à partir d’une matière esthétique et aussi ludique : la mousse de bain. C’est un élément à la fois concret et reconnaissable pour l’enfant, et qui peut devenir une abstraction, un terrain de jeu pour l’imaginaire. C’est une matière fascinante qui peut créer des volumes, et des espaces de jeu éphémères, des masses fragiles et transformables que j’imagine comme terrain de jeu pour un corps en mouvement, un corps qui se confronte à la matière, ou encore une grande marionnette transformable, à la fois personnage et paysage. »

 

 

Pour aller plus loin sur le Théâtre de figures  (ouvrages disponibles au centre ressources du Théâtre Massalia):

  • Métamorphoses, La marionnette au 20ème siècle, Henry Jurkowski – Editions L’Entretemps et Editions de l’Institut International de la Marionnette
  • Encyclopédie mondiale des Arts de la Marionnette – Editions l’Entretemps et Unima
  • Infra : l’en-deçà du visible – Corps objet image n°1 février 2015 – Revue annuelle  TJP Editions Strasbourg
17.10.2017
 

.