Les Simples Conférences
22 Mai
Friche Belle de Mai
1h30 avec les questions des enfants
Conférence Jeune Public
+ 10 ans
Entrée libre sur réservation
À 11H

  Écouter le mot d’Emilie

 

« Regarde cela , cela devrait t’intéresser  » a-t-on dit un jour à Audrey Dussutour.
Et c’en était parti de l’histoire entre elle, chercheuse au CNRS, et le Physarum polycephalum, surnommé le blob, cet organisme unicellulaire ne possédant pas de cerveau, et pourtant capable de résoudre avec « intelligence » des problèmes liés à son environnement.
Grâce à ses capacités surprenantes, elle a réussi à faire de ce blob une sorte de star qu’étudient des biologistes, mais aussi des physicien·nes se passionnant pour son réseau veineux, des éthologistes qui observent son comportement et décryptent ses stratégies, des mathématicien·nes qui modélisent son comportement.
Son blob en poche, elle parcourt le monde pour parler de la bizarrerie de son protégé comme de celle du métier de chercheur, au fond assez mal connu. Elle vient en témoigner ; un hommage à la curiosité.

Venir témoigner d’un parcours de vie et d’une discipline devant un public d’enfants et d’adolescent·es, tel est l’objectif des Simples Conférences organisées par Lanicolacheur – Xavier Marchand et le Théâtre Massalia.
Le temps d’une heure le conférencier ou la conférencière fait part de la passion qui l’anime et provoque les questions d’un jeune public curieux. Une rencontre avec des personnalités singulières que les enfants partagent avec leurs parents.
Cette 4ème saison s’articulera autour de personnalités dont le métier a un lien direct avec la nature. Le rapport que l’Homme entretient avec elle nous semble constituer aujourd’hui une question majeure

La compagnie Lanicolacheur s’intéresse à un théâtre du langage, du verbe, s’appuyant généralement sur des écrits non-théâtraux. La poésie, l’histoire, l’ethnographie ou le politique sont autant de champs d’où émergent des formes théâtrales, elles-mêmes traversées par de la musique, de la vidéo, de la danse, de l’opérette…
Implanté à Marseille depuis une quinzaine d’années, le metteur en scène Xavier Marchand met la parole et les langues au centre de ses dispositifs scéniques.