Bouli miro / Le pays de rien
28 Mai
Friche la Belle de Mai
Lecture de textes jeune public
+ 8 ans
Entrée libre sur réservation
à 19h

Cette année, Le 1er juin aura lieu le 28 mai !
Le 1er juin, c’est une journée nationale que des structures culturelles, des librairies, des écoles… dédient aux écritures théâtrales pour l’enfance et la jeunesse. En 2019, le 1er juin tombant un samedi de l’Ascension, la manifestation devient une « semaine de 1er juin ».
Pour cette édition, le Théâtre Massalia s’associe à l’École Régionale d’Acteurs de Cannes-Marseille, et propose la lecture par les élèves/comédiens de deux textes jeune public : « Bouli Miro » de Fabrice Melquiot et « Le pays de rien » de Nathalie Papin.
Placé dans un univers très marqué, le texte de Melquiot est d’une grande efficacité. Il se construit dans un structure très dialoguée très musicale et rythmée. Celui de Nathalie Papin est beaucoup plus aérien, d’apparence simple, il s’en dégage une très grande poésie qui donne libre court à l’imagination.

Mises en lecture Guillaume Séverac-Schmitz. Avec 14 élèves/comédiens de l’Ensemble 27 de l’ERACM

« Bouli Miro » de Fabrice Melquiot
Neuf kilos à la naissance : gros comme son père. Le regard aussi perçant qu’une taupe : myope comme sa mère. À peine né, Bouli reçoit ses premières blessures et ses premières armes. De l’amour aussi. Une aventure tendre et loufoque qui raconte la vie vue à hauteur d’enfant et tisse des liens entre grands et petits.

« Le pays de rien » de Nathalie Papin
Il était une fois un pays où régnait un Roi qui, comme tous les rois, faisait des guerres. Mais ses guerres à lui étaient étranges: Il chassait les cris, les larmes, les couleurs, les soupirs, les rêves et ils les enfermaient dans des cages. Peu à peu, tous désertèrent son royaume. Tous, sauf sa fille qui un jour se révolta contre son père bien-aimé. Grâce à un garçon.