Filles et soie
11 Mai → 13 Mai
Petit Plateau - Friche la Belle de Mai
40 min
Ombre, objet et marionnette
+ 5 ans
Adulte/enfant : 8 € - Carte Massalia : 6 €
Création - Librement adapté de Les Trois contes de Louise Duneton

Avec cette création, Séverine Coulon veut parler de féminité, du corps de la femme, de la vieillesse de ce corps et de ses défauts, de ce qu’on lui fait subir pour le parfaire.
Seule en scène, dans un espace réduit fait de papier, sorte de carcan ne laissant apparaître que quelques fragments de son corps, elle évoquera le chemin qu’une femme doit parcourir pour s’émanciper, un chemin intime et universel.
Pour partager tout cela avec les petites filles et les petits garçons assis à côté, l’artiste a choisi de s’appuyer sur l’album jeunesse d’une jeune auteure, Louise Duneton, dans lequel celle-ci adapte 3 contes traditionnels : «Blanche-Neige», «La Petite Sirène» et «Peau d’Âne».
L’album est construit autour de textes écrits comme des haïkus, qui constitueront les seules paroles du spectacle, portés par le son et la marionnette.

Avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique

logo-ondaweb

Mise en scène Séverine Coulon assistée de Jean-Louis Ouvrard /\ Interprétation Séverine Coulon /\ Collaboration artistique Louise Duneton /\ Composition musicale Sébastien Troester /\ Chorégraphe Laetitia Angot /\ Création lumière Laurent Germaine /\ Construction décors Olivier Droux /\ Assistant mise en scène théâtre d’objet Benjamin Ducasse /\ Aide à la dramaturgie Annabelle Sergent et Sylvie Baillon /\ Répétiteur vocal Jeff Begninus /\ Textes de Louise Duneton et Séverine Coulon

Représentations scolaires
Jeudi 11 mai à 10h et 14h30
Vendredi 12 mai à 10h

Représentations tout public
Vendredi 12 mai à 19h
Samedi 13 mai à 19h

Atelier d’illustration et de construction de marionnettes à destination des classes de grande section de maternelle, CP et CE1.

Le mot de Massalia

« En avant Blanche Neige, Peau d’âne et autre Petite sirène : nous vous suivrons allègrement sur les chemins de la féminité, de votre féminité ! Ici, c’est à nouveau la littérature jeunesse qui nourrit le théâtre et la marionnette, en une création qui viendra clore avec drôlerie et finesse notre saison. »